Le Projet


CONTEXTE
En Europe, particulièrement dans les paysages culturels à démographie élevée de l’Europe occidentale et centrale, les habitats favorables aux espèces rares de la faune sauvage sont exceptionnels. De même, les espaces qui se prêtent au tourisme, sports de plein air et aux activités de loisirs sont limités et se confondent souvent avec les zones de refuge des espèces rares.

Avec le réseau Natura 2000, qui se compose de sites protégés par la directive ‘Habitats’ (directive : 92/43/CEE), et la directive ‘Oiseaux’ (directive 79/409/CEE), pour la première fois un instrument légal de grande envergure a été introduit à l’échelle européenne. L’objectif de Natura 2000 est de protéger les espèces et les types d’habitats qui figurent dans les annexes de la directive et de définir des critères standardisés afin de préserver la biodiversité dans l’Union européenne à long terme. Cela n’exclut pas nécessairement toute activité humaine sur les sites Natura 2000, tant que ces activités ne mettent pas en danger les objectifs de conservation des sites en exerçant une incidence négative sur l’état de conservation favorable des espèces ou du type d’habitat pour lesquels les sites étaient désignés.

Sur les sites Natura 2000, la réglementation n’est pas soumise à des règles uniformes comme c’est le cas dans certains autres types de sites protégés mais les directives doivent être adaptées aux besoins spécifiques de l’espèce ou de l’habitat protégés. De plus, afin de réguler des activités qui mettent en danger l`état de conservation, les directives peuvent aussi s`appliquer aux zones se situant en dehors du site Natura.

Pour des activités de loisir, de tourisme et des sports de plein air sur des sites Natura 2000, les aspects suivants doivent être pris en compte:
  • L’incidence des différents types d’activités de loisirs dépend en grande partie du type et de l’intensité des activités et en même temps des besoins spécifiques de l’espèces à protéger et de son habitat.
  • Les activités de loisir et la protection de la nature sont en interaction avec d’autres types d’utilisation par l’homme (p.ex. agriculture et sylviculture), ce qui doit être pris en compte ultérieurement lors de l’élaboration des réglementations concernant l`utilisation durable.
  • En Europe les conditions varient d’une région à l’autre, même si les activités touristiques et les objectifs de conservation sur certains sites Natura 2000 sont les mêmes.

En considérant ce contexte, le projet de coopération UE-LIFE ‘Tétraonidés et tourisme sur les sites Natura 2000’ a été lancé en septembre 2002 par l’Institut de Recherches Forestières du Land de Bade-Wurtemberg en coopération avec des partenaires du projet LIFE venant de Finlande, d’Ecosse et d’Allemagne. Des projets de coopération de l’Union européenne LIFE ont été introduits en 2002 par la Commission européenne dans le but de faciliter l’échange d’expériences entre les projets LIFE et de favoriser l'élaboration de projets de mise en œuvre communs.


back to top